Trans4mind Accueil

L'Approche Positive

developpement personnel

Leçon 20 - Conscience de soi

Comment allez-vous devenir conscient de vous-même - votre "moi" véritable ou spirituel, plutôt que de votre discours intérieur et des voix présentes dans votre tête venant de votre passé ? Un effort conscient et sans équivoque est exigé. Vous devenez davantage conscient en vous demandant simplement : "De quoi suis-je conscient en ce moment ?" ; et aussi "quels sont les sentiments que je génère en ce moment ?" Ceux-ci révèlent que nos actions, découlant de nos émotions, sont en réalité liées à un discours constant que l'on tient avec soi-même, essentiellement avec des pensées obsédantes, souvent juste au-dessous du niveau de la conscience. Un discours et un système de croyances correspondant à une identité particulière que nous adoptons.

En vous posant simplement ces questions vous serez temporairement conscient, mais vous ne serez pas en mesure de conserver cet état très longtemps, car votre esprit sera absorbé par d'autres choses et vous oublierez vite cet état de conscience de votre Moi véritable. Vous devez vous rendre compte, pendant votre auto-observation, que votre Moi est présent, qu'Il est ici, dans l'instant présent. Si vous persistez à être conscient le plus souvent possible, les moments de conscience de votre Moi véritable seront de plus en plus longs et vous resterez davantage connecté avec vous-même.

Que remarquez-vous ? Commencez à regarder vos actions, vos réactions, vos réponses et vos comportements. Soyez comme 'une autre personne' qui observe votre esprit humain en action. Au début ce sera vraiment difficile mais si vous pratiquez régulièrement, cela deviendra progressivement plus facile et finalement plus stable.

Continuez à observer votre attitude, écoutez votre discours, observez comment vous parlez, écoutez le son de votre voix, c'est-à-dire la 'façon' dont vous dites les choses. Observez comment vous assumez systématiquement certaines attitudes avec certains et différentes attitudes avec d'autres, c'est-à-dire comment vous (normalement) changez inconsciemment d'identité et jouez des rôles différents selon les personnes.

Regardez toutes vos émotions, observez votre esprit divaguer sans but dans la pure imagination. Observez comment certains mots de certaines personnes déclenchent en vous des réactions que vous ne pouvez (normalement) pas contrôler. Observez vos mécanismes de défense, vos justifications, vos raisonnements, vos superstitions et vos critiques préférées et ainsi de suite. Vous commencez maintenant à être conscient de votre inconscient et de ce fait l'introduire dans l'état de conscience.

Normalement, les gens supposent à tort qu'ils sont constamment une seule et même personne. Cependant, si vous commencez à vous observer, vous découvrez que ce n'est pas vrai. Vous assumez différents 'je' et chaque 'je' se dévoile comme un rôle que vous jouez par rapport à une série de conditions, c'est-à-dire, vous assumez différents rôles avec différentes personnes et dans différentes circonstances. Un rôle avec vos parents, un autre avec vos enfants, un autre encore avec une personne chère ; un autre au magazine du coin, un autre au théâtre, dans l'activité sportive, sous stress, lorsque vous êtes menacé, félicité, repoussé et ainsi de suite.

Rarement, ou jamais, vous notez ces différences ou comment vous passez d'un rôle à l'autre. Le changement des rôles ou les 'masques' de personnalité' est toujours contrôlé par des circonstances, plutôt que déterminé par vous-même, en choisissant une façon d'être appropriée. C'est l'inconscient ou la contrainte que nous essayons d'afficher. Adopter librement des façons adéquates d'être, par exemple de correspondre à la réalité des personnes de votre entourage ou le jeu que vous jouez, est une habilité (ruse, astuce) sociale nécessaire qui nous fait apprécier que la vie soit amusante et complètement diversifiée.

L'illusion d'unicité ou bien croire que vous êtes toujours le même, est produite par la sensation d'avoir un corps physique, le même nom, les mêmes habitudes physiques, et ainsi de suite ; et également par l'illusion que chaque identité existe vraiment. Après tout, vous êtes toujours vous-même n'est-ce pas ? avec la même vérité - votre solution de sécurité adaptée aux circonstances dans lesquelles vous vous trouvez - vous donne l'illusion que vous êtes une seule et même identité.

A travers l'observation de vous-même, vous vous apercevez que vous trichez. Le mensonge survient lorsque vous prétendez connaitre quelque chose alors qu'en réalité vous ne le connaissez pas. Les gens prétendent posséder toute sorte de connaissances : sur eux-mêmes, sur Dieu, sur la vie, sur la mort, sur l'univers, sur l'évolution, sur la politique, sur le sexe, sur n'importe quoi. En réalité, les gens ne savent même pas qui ils sont et ce qu'ils sont. Même lorsque une personne n'a pas le choix et qu'elle est ballotée par la vie comme "un roseau dans le vent", cette personne se mentira en disant qu'elle est déterminée, qu'elle se connaît bien et qu'elle contrôle son destin. Vous imaginez tout ceci pour vous satisfaire et, peu de temps après, vous commencez à y croire.

En vous observant, vous découvrirez que vous vous identifiez à tout - vous êtes tendu émotionnellement 24 heures par jour. Certains éprouvent de la fierté pour leur irritabilité, leur colère ou leur inquiétude. Il est extrêmement difficile de vous apercevoir qu'en fait vous aimez ressentir les émotions négatives. Les livres, le cinéma, la télévision et les chansons populaires, exaltent les émotions négatives comme la colère, la peur, la culpabilité, l'ennui, le dégoût, l'irritation, la haine, la jalousie, le soupçon, l'apitoiement sur soi-même, la compassion, la dépression etc. Beaucoup de gens sont contrôlés par l'expression des émotions négatives.

Cependant les émotions négatives sont purement mécaniques - produites sans connaissance et sans conscience - et elles ne servent aucun but. Par exemple, il est difficile d'être fâché ou craintif lorsque vous agissez en toute conscience, puisque, en étant conscient, vous assumez naturellement votre véritable état d'Etre qui est d'aimer, sans critique restrictive.

Les émotions négatives et toutes les habitudes, requièrent 'd'être repérées' ou elles cessent d'exister. Ainsi, lorsque vous cessez de les repérer à travers l'influence de vos souvenirs, vos habitudes tomberont d'elles-mêmes - elles ont étés affichées. Vous vous êtes détaché d'elles. Les habitudes ne peuvent pas s'arrêter par le simple pouvoir de la volonté, elles peuvent seulement être effacées une fois qu'elles sont connues de la personne.

Les doctrines religieuses comme les Dix Commandements et la Règle d'Or sont toutefois plutôt difficile à suivre pour un être humain ordinaire. Les habitudes du mécanisme pousseront toujours les gens à transgresser les codes légaux, les principes moraux. Seule la connaissance de soi peut vous permettre de vivre " une vie droite et juste " et vous n'aurez pas besoin de règles écrites, de codes ou de commandements, vous fonctionnerez d'une manière intuitive et spontanée, naturellement et avec Amour. C'est la vraie liberté, sans permis.

Le fait de s'identifier à des objets (et aussi à des personnes) est un problème important puisqu'on peut, à son tour, se laisser 'contrôlé' par eux. Puisque les choses s'épuisent, se détériorent et meurent, la personne se sent "dépossédée" chaque fois qu'elle perd les objets de son affection. Cela va même plus loin, elle commence à se considérer comme une 'chose' qui doit finalement s'épuiser, se délabrer et mourir.

L'identification avec les autres se produit lorsque vous êtes constamment préoccupé de ce que les gens diront de vous, si vous êtes aimé ou détesté, ce que quelqu'un fera ou dira dans une situation donnée, et ainsi de suite. Ceci peut rapidement devenir obsessionnel et inquiétant ; le doute, les soupçons, le blâme, le ressentiment et la culpabilité peuvent s'installer. Cette sorte d'émotions est le facteur principal qui maintient l'être spirituel en sommeil, attaché au corps et au mental, en s'identifiant à eux.

La première cause de l'identification a lieu lorsqu'une action néfaste est perpétrée délibérément ou accidentellement, ou lorsqu'une bonne action à été omise, et que la compassion implique de s'identifier avec la victime. La compulsion d'avoir raison provoque alors un revirement, parfois presque immédiat ; la victime est alors considérée comme ayant tort et ce qui lui arrive comme étant bien mérité. Cependant la compassion, bien que refoulée, continue à avoir son effet dans le subconscient. On est alors happé dans un conflit interne d'identification.

La seule raison pour laquelle les humains ne sont pas en paix avec eux-mêmes est parce que nous sommes empêtrés dans de fausses croyances que les choses doivent être 'bonnes ou mauvaises'. Ceci génère le jugement, qui produit la culpabilité. La réponse habituelle à la culpabilité est la projection - mettre cela sur le compte de l'autre - afin d'essayer de se débarrasser de cette culpabilité. Bien sûr ça ne marche pas, mais c'est à l'origine des guerres et donne aux gens un sentiment d'insécurité. Si nous cessions de voir les choses en faisant des comparaisons entre le bien et le mal, nous arrêterions de juger et de justifier nos sentiments et actions négatives. Nous cesserions les guerres et nous serions en paix.

Vous devriez savoir que personne ne peut vous affecter ? sinon vos propres pensées ; c'est votre propre esprit qui vous maintient dans la soumission ; personne ne peut vous mettre en colère sinon vos propres pensées ; toute l'angoisse est infligée et imposée par vous-même ; personne ne peut vous rendre soucieux, seulement vous-même.

Il est impossible de VOUS faire n'importe quoi - le VRAI Vous - à n'importe quel moment ; ce sont toujours vos croyances et vos décisions qui vous affectent. De cette manière c'est seulement vous qui gardez la rancune, la haine, le ressentiment ou la vengeance. Personne ne vous a jamais affecté sinon vos propres pensées. Personne d'autre que vous n'a créé le sentiment de peur, d'être vexé, blessé ou content, sinon votre esprit ; si vous ne vous étiez pas identifié dans votre esprit avec ce qui a été dit ou fait pour vous ou contre vous, vous n'auriez pas été affecté. C'est l'une des facettes de l'existence qui la plus difficile à connaitre, mais une fois que c'est fait, sa valeur devient inestimable. Comprendre ceci est la voie vers une liberté absolue.

Pratique
Revenez sur les événements d'aujourd'hui et revivez autant de sensations que vous pouvez vous rappeler. Prenez chaque souvenir séparément et vérifiez quelle pensée est à l'origine de vos ressentis : être blessé, content, vexé et ainsi de suite. Continuez de ressentir la sensation jusqu'à ce que vous déchargiez de toute responsabilité, toutes les personnes ayant participé à la scène et qui vous ont affecté. Renversez alors le processus et assurez-vous de ne pas assumer vous-même la responsabilité des sentiments des autres parce que, d'une façon semblable, c'était l'identification, dans leur esprit, avec ce que vous avez dit ou fait, qui les a affectés et non pas vous.

La Gnose ou la connaissance que vous en tirez (vous l'avez toujours su) ne vous fera pas sentir immédiatement serein ou rassuré. En fait, c'est parfois douloureux, parce que vous vous rendez compte, peut être pour la première fois, de vos fausses identités, de vos façades, de vos mécanismes de défense, de votre bêtise, de votre méchanceté et de votre moi primitif. Cependant persistez et reprenez votre véritable identité que personne ne pourra vous enlever. Vous trouverez graduellement votre assurance et votre aisance dans le changement de votre pseudo-moi à un individu durablement harmonieux, objectif et illimité dans toute sa dimension. C'est la voie vers une conscience plus élevée et vers un plus haut pouvoir de l'esprit.

,hr>

Les exercices suivants vous aideront à devenir plus averti et à vivre d'une façon plus consciente…

Exercise 1
Le premier exercice est un outil agréable et puissant pour changer la vie. Les effets du stress quotidien liés à l'obsession matérialiste (et à ses effets : inquiétude, isolement, frustration, peur, colère et dépression) peuvent être démantelés avec cette technique. C'est à la fois simple et très sérieux. C'est l'exercice 'sourire-au-monde' ; il augmente considérablement le taux vibratoire de votre Moi Supérieur qui n'est pas physique. Sa théorie est " souriez au monde et le monde vous sourira à son tour ".

Lors de vos activités quotidiennes, du moment où vous vous levez jusqu'au moment de vous coucher, imaginez-vous sourire constamment intérieurement à votre réalité externe. Imaginez-vous sourire des plus profonds recoins de votre esprit, naissant dans votre coeur, et que vous projetez ce bonheur et ce sourire vers l'extérieur à travers vos yeux et votre expression, peu importe les circonstances.

Vous constaterez que vos yeux seront constamment souriants et votre bouche formera souvent dans un léger sourire. Continuez à vous concentrer durablement sur cet acte jusqu'à ce qu'il devienne automatique comme une seconde nature.

Imaginez en même temps que votre coeur manifeste sans cesse un immense sourire intérieur comblé d'une pure joie de vivre coûte que coûte. Notez comment les gens chercheront votre présence et votre 'Amour Intérieur'. Après environ deux semaines, vous remarquerez une incroyable quantité de changements, non seulement dans la manière dont vous êtes interactif avec le monde 'extérieur', mais également comment le 'monde' agit et projette sa réalité sur vous. Vos craintes commenceront à diminuer et un sentiment profond de paix et d'amour apparaitra ; la peur cessera son emprise sur vous. Cet exercice, pratiqué à des intervalles réguliers de 3 semaines à la fois, peut radicalement changer la vie de tout un chacun à tous les niveaux.

Exercice 2
Le deuxième exercice est intitulé " entrer et sortir du film ". Tout ce que vous devez faire est de choisir un bon polar plein de suspense et d'allez le voir au cinéma, de préférence sur un grand écran.

Laissez-vous d'abord submerger dans l'histoire captivante. Dès que vous oubliez votre identité et commencez à évoluer 'dans le cadre' de l'intrigue de la scène, retirez soudainement votre état de conscience du grand écran (vous voudriez peut être la première fois, regarder autour de vous dans l'obscurité afin de vous rappeler 'qui vous êtes') et devenez l'observateur de la réalité de nouveau.

Reconnectez vous lentement à l'intrigue, mais cette fois, permettez-vous de rester dans l'état de conscience, en regardant, comme un spectateur (observateur) la réalité projeté dans le film. Gardez ce double état de conscience pendant un moment et ensuite lâchez-le ; replongez dans l'action du film, et oubliez votre vrai moi intérieur de nouveau. Répétez cet exercice à plusieurs reprises.

Continuez à faire ce retrait mental et ensuite, plongez y encore, jusqu'à ce que vous parveniez à connaitre intimement le sentiment de retrait de la 'réalité (conscience de votre moi intérieur) et plongez y encore (conscience de la réalité extérieure). C'est facile n'est-ce-pas ? Faites moi confiance, cet exercice simple et très puissant.

Dés que vous obtenez la capacité de faire cela, essayez la même méthode dans votre vie quotidienne. Utilisez la même " astuce mentale " lorsque vous abordez vos activités quotidiennes, en particulier celles qui vous captivent et que vous associez fréquemment à la crainte et le stress. Bientôt, vous serez conscient toutes les fois d'être 'l'observateur' (moi intérieur) qui observe l'observateur (réalité et moi extérieur) et vous deviendrez tout à fait détaché à ce sujet, vous apprécierez votre 'film' dans une atmosphère plus calme et détendue.

Exercice 3
Prenez au début 5 minutes par jour (continuez en augmentant de 2-3 minutes par jour jusqu'à ce que vous arriviez à 20 minutes) et fermez les yeux. Portez votre attention à l'intérieur et, à partir de votre être 'pensant', commencez à regarder vos pensées, comme un observateur Indépendant, d'une façon détachée et distante, presque comme si vos pensées étaient d'être des " choses " ou un spectacle à regarder. Observez la suite de vos pensées et de vos images, les successions des pensées, souvent indépendantes, qui vous apparaissent. N'analysez rien.

Pour la prochaine partie de l'exercice, apprenez, comme dans les exercices 'films' précédents, à passer de la perception d'être 'dans' vos pensées à celles de vous retirer d'elles, tout en devenant l'observateur, totalement détaché et passif de celles-ci. Saisissez le sentiment de changement qui se produit lorsque vous faites ça. Allez dans les pensées et ensuite retirez-vous de façon plus détaché. Après un moment de répétition de cet exercice, vous noterez que vos pensées seront de plus en plus isolées et que votre esprit intérieur commencera à prendre une pause.

Maintenant, voici la troisième partie de l'exercice. Pendant que vous observez la suite de vos pensées (visions ou juste vos pensées) prenez une pensée particulière que vous trouvez intéressante et 'plongez dedans' avec une totale concentration. Restez concentré sur cette pensée à l'exclusion des autres aussi longtemps que possible. Si d'autres pensées se mêlent, ne les éloignez pas, mais regardez-les passer comme si elles étaient des choses 'étrangères' dans votre conscience. Au début vous pourriez peut être faire cela pendant un minutes ou moins. Augmentez graduellement jusqu'à 7 minutes.

La dernière partie de l'exercice consiste à décider d'effacer vos pensées. Cela ce fait en décidant de vous concentrer sur un écran sans pensée, comme une forme de néant obscur. Si une pensée se présente, imaginez-vous jeter de la lumière blanche sur elle. Imaginez cette lumière blanche dissoudre cette pensée et que " l'écran sans pensée " retourne au néant obscur. Essayez de maintenir cet état pendant 5 minutes ; commencez par 1-2 minutes.

Contenu | Prochaine Leçon...

Les P'tites Histoires de Nicole
Des Pensées, des idées, des observations, des expériences que Nicole souhaite partager avec vous...

Votre adresse restera 100% confidentielle et c'est juste un clic pour vous désinscrire.

Voir les numéros précédents ...
Ce cours fait à la maison vous enseigne les nouvelles techniques importantes qui vous aident à regarder le monde objectivement et avec un esprit plus ouvert, pour commencer une nouvelle vie avec succès et bonheur.

Commencez une Nouvelle Vie C'est un cours qui peut spectaculairement améliorer votre qualité de vie, si vous avez le cafard ou si vous allez déjà très bien. Vous apprenez les valeurs de la vie et les outils du mental, ainsi que les techniques de la Psychologie Transformationnelle.

La vie, pour la plupart des personnes, a évolué au point où nous nous trouvons coincés avec peu de choix. La vie est stressante parce que nous sommes insatisfaits de la voie que nous avons pris, faisant des choses que nous ne voulons pas vraiment faire, et ne réalisant pas les choses que nous voulons vraiment réaliser. Notre individualité tend à devenir submergée. Il doit y avoir une meilleure voie.

Il est possible de découvrir ce que sont vos vrais buts dans la vie et quoi faire pour les atteindre. Il est possible d'identifier ce que sont vraiment vos problèmes et de les résoudre pour de bon. Des possibilités illimitées s'ouvrent alors pour vous. Pour en savoir plus...


Page d'Accueil | Contactez nous | Le site anglais: Trans4mind